« J’ai menti à tous mes proches »

Géraldine, 40 ans, vendeuse dans le prêt-à-porter

« J’étais déjà la maman de deux garçons quand j’ai eu, en 2010, le coup de foudre pour f., un homme un peu plus jeune que moi. Dans les premiers temps, il me traitait comme une princesse. Puis, tout doucement, les choses se sont dégradées, et la violence a commencé. Verbale, puis physique. Gifles, coups de poing, coups de pied, strangulation. On m’a fait des points de suture dans la bouche, je me suis évanouie sur mon lieu de travail. En 2011, nous avons eu une fille, ce qui ne l’a pas empêché de continuer à me frapper. Dès 2012, j’ai déposé une première plainte. Il a été condamné à du sursis avec mise à l’épreuve. Mais c’était plus fort que moi, je suis retombée dans ses bras. Pendant six ans, je ne compte plus le nombre de fois où je suis allée à la police ou à la gendarmerie. J’ai menti à tous mes proches. J’ai fait endurer le pire à mes enfants. J’étais sa chose, il me manipulait comme un objet. Ça a été un très long chemin pour lui échapper. En décembre 2014, alors que je lui avais dit que c’était terminé, il a grimpé sur le toit de notre maison et s’est aspergé d’essence. Les pompiers ont réussi à le faire descendre après plusieurs heures de négociation. Mais il a continué à me terroriser, moi mais aussi mes enfants. Peu après, le juge pour enfants l’a autorisé à voir notre fille une heure par semaine dans un lieu médiatisé. C’est là qu’il a essayé de me tuer, le 19 mars 2015. Il a tué Jacques, un éducateur spécialisé qui essayait de me protéger, et m’a poursuivie dans la rue avant de m’infliger quatre coups de couteau. J’ai failli être la 116e femme morte au sein du couple cette année-là. Il vient d’être condamné à trente ans de prison. Avec le recul, je sais qu’on m’a tendu la main à plusieurs reprises, mais que je l’ai relâchée trop vite à chaque fois. Une gifle, une parole, c’est une violence. Qui peut mener à la mort. Il faut donc en parler tout de suite et ne pas avoir honte. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here