Dans l’effervescence du web, il est des pépites qui émergent et donnent un souffle nouveau à l’univers de la mode… Esther Archives fait partie de ces petites entreprises qui roulent leur bosse pour sortir du lot et apporte un regard neuf sur des pièces anciennes.

Que de chemin parcouru depuis son prix ELLE Solidarité Mode remporté en 2011. A 28 ans à peine, Anaïs Berruet, Marseillaise d’origine, lance son site de vente et de location de pièces vintage de luxe.

Esther Archives c’est avant tout un projet contemporain, empreint de nostalgie et bâti avec des souvenirs qui revivent à travers la découverte et la vente de pièces de mode cultes. En ligne de mire, le nom du site : « Esther », porté par une grand-tante aujourd’hui éteinte. Une femme à la personnalité bien trempée, qui a marqué l’enfance d’Anaïs en l’inspirant de sa liberté et de sa passion pour le « bien-vêtir ». Une mentor/modeuse, qui, malgré sa disparition, semble bien présente en insufflant un esprit familial au site.

Un voyage vintage

Accessoires des années 80, vêtements griffés et certifiés Haute Couture : du Dior, des ceintures Yves Saint Laurent, des pulls Courrèges… Tout est impeccablement bien classé dans cette caverne d’Alibaba 2.0 qui offre un voyage stylistique dans le temps. Minutieusement glanées en amont au cours de voyages en Europe, voilà autant de pièces vestiges d’une époque, qui ressortent soigneusement conservées à travers les décennies, pour nous faire de l’œil à prix accessibles.

Et si notre porte-monnaie et nos envies ne nous permettent pas de trop craquer, Esther Archives propose la location, histoire de se parer ponctuellement de pièces vintages fétiches. Tout comme la mode est éphémère, le vestiaire proposé l’est tout autant. Avec des pièces uniques, mieux vaut vite se décider avant de les voir s’envoler.

A découvrir sans plus attendre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here